Skip to navigation – Site map
  • ENS Éditions
  • ENS de Lyon

Présentation

Laboratoire italien se propose de constituer un lieu de réflexion et de débat pour quiconque s’intéresse à l’Italie en tant que laboratoire politique. Postuler un « laboratoire politique » italien signifie considérer l’Italie, dans sa pluralité et diversité, du Moyen Âge à nos jours, comme un lieu de réalisations et de réflexions politiques spécifiques qui ont pu avoir quelque importance au-delà des frontières de la péninsule. Concevoir l’Italie comme un « laboratoire » signifie aussi, sur le plan de la méthode, promouvoir des analyses fondées sur des expériences autant que sur des textes et des concepts. Il ne s’agit donc pas seulement de faire dialoguer les auteurs mais de les inscrire dans l’histoire brûlante de leur cité et, tout à la fois, dans les traditions textuelles – juridique, littéraire, philosophique, etc. – qu’ils modifient ou enrichissent, de donner de la vie à leurs mots et de les replacer dans le champ des objectifs qu’ils servent et des enjeux qu’ils dévoilent.
Chaque numéro de Laboratoire italien comporte un dossier monographique, des articles de varia, des publications de textes et documents inédits et des lectures d’ouvrages récemment publiés.
Laboratoire italien est une revue publiée par ENS Éditions et qui bénéficie du soutien de l’UMR 5206 Triangle (ENS de Lyon / Université de Lyon) et du Dipartimento di scienze giuridiche de l’Université de Trente et de l'université Paris 8, Laboratoire d'études romanes, et de l'IUF.

Latest issue
19/2017
La république en Italie (1848-1948)

Héritages, modèles, discours
La repubblica in Italia (1848-1948). Eredità, modelli, discorsi
Republic in Italy (1848-1948). Legacies, models, speeches
Edited by Laura Fournier-Finocchiaro, Jean-Yves Frétigné and Silvia Tatti

This volume traces the development and maturation of the republican idea in Italy between 1848 and 1948 through an approach which is both political and literary. The aim is to identify the specific nature of an Italian republican path, starting from the local experiences in Rome, Venice, Milan and Southern Italy during the Risorgimento and ending with the years of liberal monarchy and fascism. The articles are grouped around three key areas: memories of the Italian republics of 1848-1849 and the construction of a political and literary language both localand national at the same time; foreign republican models and counter models from which theItalian way defines itself; the republican discourses under the monarchy and under fascism. Reconstructing the history of a century from that specific perspective, between the failure of the republican model at the time of the Unity and its victory after World War II, can account for Italy'sdifficulties – even today – to face its past.